29 novembre Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien


Détails de l'événement


SAMOUNI ROAD VOST – Documentaire Animation de Stefano Savona – 2h08 – France / Italie

Dans la périphérie rurale de la ville de Gaza, la famille Samouni s’apprête à célébrer un mariage. C’est la première fête depuis la dernière guerre. Amal, Fouad, leurs frères et leurs cousins ont perdu leurs parents, leurs maisons et leurs oliviers. Le quartier où ils habitent est en reconstruction. Ils replantent des arbres et labourent les champs, mais une tâche plus difficile encore incombe à ces jeunes survivants : reconstruire leur propre mémoire. Au fil de leurs souvenirs, Samouni Road dresse un portrait de cette famille avant, pendant et après l’événement qui a changé leur vie à jamais.


Le 29 novembre est décrétée par l’ONU Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien.

Cette date rappelle la résolution 181 du 29 novembre 1947 de l’Assemblée générale de l’ONU recommandant le partage de la Palestine mandataire.

71 ans plus tard, la question de Palestine n’est toujours pas réglée et le peuple palestinien reste privé des droits inaliénables que lui a reconnus l’Assemblée générale de manière réitérée, à savoir :

  • ·le droit à l’autodétermination sans ingérence extérieure ;
  • ·le droit à l’indépendance et à la souveraineté nationales (maîtrise de ses frontières, de toutes ses ressources naturelles, de son espace aérien, de sa politique autant intérieure qu’extérieure, de sa défense, …) ; et
  • ·le droit de retourner dans ses foyers et de récupérer ses biens.

L’histoire racontée dans le film Samouni Road, n’est que l’un des nombreux épisodes sanglants qui ont jalonné l’histoire de la colonisation de la Palestine par les Sionistes : expulsion des habitants, extension de la colonisation en Cisjordanie, déplacement forcé des populations bédouines et des habitants de Jérusalem, enfermement de la population de la Bande de Gaza dans un territoire exigu, surpeuplé et invivable. En un mot « Achever ce qui n’a pas été achevé en 1948 » claironnait en 2000 Ariel Sharon, alors Premier ministre.

Le droit au retour reste, envers et contre tout, le moteur de la Résistance palestinienne, comme le prouve la « Grande Marche du Retour » lancée depuis mars dans la Bande de Gaza. Et malgré les morts et les blessés dont la liste macabre s’allonge au fil des jours, rien ne renversera cette conviction profondément ancrée aujourd’hui dans le cœur et l’esprit de millions de réfugiés à travers la Palestine, le Moyen-Orient et le monde :« La Palestine est à nous ! »

Nous vous invitons à en débattre :

– mercredi 28 novembre à 20h30 cinéma Le Dietrich à Poitiers

– jeudi 29 novembre à 20h30 cinéma Les 400 Coups à Châtellerault