Archives mensuelles : septembre 2014

Rassemblement 6 septembre Châtellerault

Chers amis de l’indignation, de la justice et de la mémoire,

Le cessez-le-feu illimité qui a débuté le 26 août est incontestablement une bonne nouvelle pour les Palestiniens car il signe l’arrêt du bain de sang dont ils ont été les victimes pendant 50 jours.

Mais ce n’est pas seulement un soulagement, c’est aussi une victoire, la victoire de tout un peuple que les troupes d’occupation israéliennes, malgré leurs moyens considérables, ne réussissent pas à faire plier.

Nous sommes admiratifs devant la volonté de ce peuple toujours là, debout, malgré toutes les difficultés de la vie sur place. Peu à peu, la vie reprend son cours, les réfugiés retournent dans leurs villages, les enfants ont repris le chemin de l’école quand celle-ci n’a pas été détruite, les adultes s’emploient à déblayer pour reconstruire Gaza et en faire un endroit vivant et attirant.

Oui nous saluons Gaza, Gaza la dignité, Gaza la vie, Gaza l’espoir, Gaza l’avenir !

Gaza, les Palestiniens, ne permettront pas que l’on revienne au point de départ.

Gaza, les Palestiniens, n’autoriseront pas le monde à oublier les morts et les crimes, à oublier les vivants qui veulent se réconcilier avec la vie.

Gaza, les Palestiniens, n’autoriseront pas le monde à laisser cette occupation à se poursuivre.

Gaza, les Palestiniens, veulent faire cesser cette logique inversée qui justifie l’occupation par la résistance alors que la résistance est la réponse à l’occupation et à la spoliation de tout un peuple.

Gaza, les Palestiniens, en ont assez de cette logique inversée qui justifie le siège par les tunnels alors que les tunnels ont été construits pour échapper au siège.

La résistance exemplaire des Gazaouis nous rappelle que les Palestiniens ne sont pas des bêtes, cafards ou sauterelles selon les dirigeants israéliens, mais des êtres de chair et de sang, comme nous. Ils ont une tête, deux bras, deux jambes un cœur, comme nous. Ils rient quand leurs enfants font leurs premiers pas et pleurent quand ils perdent l’un des leurs, comme nous.

Ils aiment la justice et la dignité, comme nous.

Ils s’indignent de ce que la communauté internationale, qui partout ailleurs essaie d’appliquer des sanctions, y compris le boycott, y compris l’interdiction d’entrer sur le territoire aux criminels de guerre, ils s’indignent que cette même communauté internationale ne prenne aucune mesure contre Israël qui ne remplit aucune de ses obligations internationales.

La paix ne peut pas passer par la capitulation du peuple palestinien, elle passe par la libération nationale.

Le siège inhumain et illégal de Gaza ne peut pas être négocié avec Israël, la liberté des Palestiniens n’est pas négociable.

Les crimes de guerre ne peuvent pas faire l’objet de discussion. Ils doivent être condamnés.

Il est temps que ces principes universels ne tombent pas sous les bombes israéliennes comme les morts palestiniens.

C’est donc à nous, les peuples du monde, de faire vivre cette conscience universelle pour faire en sorte que ces principes universels ne soient pas gâchés, ne soient pas détruits sur l’autel de l’exception israélienne et de cette impunité qui ne sert aucun peuple.

C’est ainsi que l’ensemble des associations appelant à ce rassemblement ont décidé d’agir ensemble sur le long terme et de s’emparer de tous les moyens permettant de faire respecter les droits des Palestiniens et en particuliers leurs droits nationaux, leurs droits à la vie. Et ils vous appellent à les rejoindre dans cette lutte pour un monde qui retrouve son humanité.

La campagne BDS, Boycott, Désinvestissement et Sanctions, lancée depuis 2005 est un de ces moyens. En refusant d’acheter les produits israéliens, nous refusons de donner un centime pour la colonisation. En refusant d’aller voir un film ou un spectacle israélien, nous refusons de cautionner la propagande israélienne. Déjà la campagne a fait perdre 8 milliards de dollars à l’économie israélienne, soit 20% du PIB. Il nous appartient de la faire connaître et de l’intensifier jusqu’à la fin de l’occupation et de la colonisation, jusqu’au démantèlement du Mur, jusqu’à la levée du blocus de Gaza, jusqu’à l’égalité absolue des droits des Palestiniens d’Israël, jusqu’au respect et à la mise en œuvre du droit au retour des réfugiés palestiniens, conformément au droit international.

En cela, nous répondons à l’appel à l’appel à la vie des Gazaouis et de tous les Palestiniens qui, avec leur poète clament haut et fort, « nous aussi nous aimons la vie ! » ou encore « Nous souffrons d’un mal incurable qui s’appelle l’espoir. Espoir de libération et d’indépendance. Espoir d’une vie normale où nous ne serons ni héros, ni victimes. Espoir de voir nos enfants aller sans danger à l’école. Espoir pour une femme enceinte de donner naissance à un bébé vivant, dans un hôpital, et pas à un enfant mort devant un poste de contrôle militaire. Espoir que nos poètes verront la beauté de la couleur rouge dans les roses plutôt que dans le sang. Espoir que cette terre retrouvera son nom original : terre d’amour et de paix. Merci pour porter avec nous le fardeau de cet espoir. »

Pour terminer, laissez-moi vous lire ce que nous écrit Ziad Medoukh, Palestinien de Gaza, enseignant le français à l’université Al Aqsa :

« Je tiens à remercier tous les amis, solidaires, associations, et personnes de bonne volonté pour leur soutien aux Palestiniens de Gaza pendant les 50 jours de cette agression israélienne contre notre population.

Vous étiez, en plus de notre résistance sur le terrain, à travers vos manifestations et vos actions concrètes, la source de notre résistance, de notre existence et de notre patience durant cette période très difficile vécue par notre population.

Maintenant, dans notre nouveau combat pour la reconstruction et la liberté, nous avons toujours besoin de vous et de vos efforts, de votre mobilisation et de votre soutien.

Les Palestiniens de Gaza comptent sur votre solidarité pour la levée totale de ce blocus israélien inhumain.

Les jeunes de Gaza ont besoin de vous pour des échanges.

La lutte continue !

Vive la solidarité internationale avec Gaza et avec la Palestine !

La Palestine vivra, la Palestine vaincra ! »

Ensemble faisons vivre ce mot d’ordre pour que la paix enfin triomphe de la barbarie.

Vive la résistance palestinienne ! Vive la Palestine !

DSCN4144 DSCN4151 DSCN4164 DSCN4167 DSCN4171 DSCN4178 DSCN4179 DSCN4184 DSCN4187 DSCN4189 DSCN4194 DSCN4195 Pano manif Pierrette Réau lors de la manif Palestine à Châtellerault le 6 septembre 2014

Rassemblement samedi 6 septembre 16 h Place de l’Europe à Châtellerault

Vive la Palestine ! Gaza, on n’oublie pas !

Parce que le cessez-le-feu n’est pas la paix,

les Amis de la Terre, l’Association du Front de Gauche Châtelleraudais, ATTAC, la CIMADE, le Collectif Citoyen de Châtellerault, le Comité poitevin Palestine, la Confédération paysanne, Ensemble, EELV 86, le Mouvement des Jeunes Communistes 86, le NPA 86, le PCF 86, le Parti de Gauche, le POI.

appellent à un rassemblement de soutien aux revendications palestiniennes

samedi 6 septembre 2014 à 16 heures

Place de l’Europe à Châtellerault

A savoir :

– la levée immédiate et inconditionnelle du blocus,

– la fin de l’agression israélienne sur Gaza, mais aussi sur la Cisjordanie, Jérusalem et sur les Palestiniens Israéliens,

– la fin de toute la colonisation,

– la libération de tous les prisonniers palestiniens,

– la mise en œuvre de tous les moyens permettant au peuple Palestinien opprimé de recouvrer la plénitude de ses droits, notamment : droit au retour, droit à disposer librement de lui-même, droit à la nation.