« Halte au massacre de la population palestinienne par Israël ! Halte à l’impunité d’Israël ! »

Rassemblement 17 juillet 2014 – Place de la Mairie

Nous sommes une nouvelle fois réunis pour dénoncer l’horrible agression israélienne contre les Palestiniens, particulièrement ceux de la Bande de Gaza.

Nous sommes une nouvelle fois réunis pour réaffirmer notre soutien au peuple palestinien dans sa résistance à une occupation et une colonisation qui, depuis plus d’un siècle, le maintient dans une vie de misère, d’exils de deuils.

Nous sommes une nouvelle fois réunis pour dénoncer la complicité de ce que l’on appelle la Communauté internationale en général et de la France en particulier, dont l’indignation sélective et le soutien indéfectible à Israël contribuent à amplifier le conflit, à l’éterniser et à le rendre insoluble.

Je ne reviendrai pas sur l’horreur des enfants déchiquetés sur la plage, sur les pères, les mères, les filles, les fils, les vieillards, les handicapés lâchement assassinés, les douleurs des familles éplorées, le martyr des blessés, les tortures des prisonniers, les dégâts innombrables qui frappent aussi bien bâtiments administratifs, écoles, hôpitaux, maisons individuelles, lieux de culte, sur ce bilan des horreurs qui s’alourdit d’heure en heure et qui, derrière les chiffres anonymes et froids, cache un nom, un prénom, une date de naissance, des êtres de chair et de sang comme nous.

Bien sûr, notre rassemblement est une réaction à l’émotion, à l’horreur et à l’indignation suscitées par l’agression barbare israélienne. Qui pourrait, en effet, rester insensibles devant ces bombardements sauvages et quasi continus depuis 10 jours, à bout portant et téléguidés, effectués par une armée suréquipée sur une population enfermée et encerclée dans un minuscule territoire de 10 km sur 40, soumise à un blocus inhumain qui dure depuis plus de 7 ans et affaiblie par lui ?

Mais notre rassemblement veut aussi et surtout rappeler une fois de plus, que la défense du Droit international et des Conventions humanitaires est une question de survie pour tous les peuples qui résistent à la rapacité des puissances impérialistes. Elle est de notre responsabilité.

Laisser faire, c’est laisser se mettre en place un droit coutumier en lieu et place de l’accord entre Etats tel que contenu dans la Charte de l’ONU. La Résolution 3314 (XXIX) adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 14 décembre 1974 rappelle que « l’agression est la forme la plus grave et la plus dangereuse de l’emploi illicite de la force », que « le territoire d’un Etat est inviolable et ne peut être l’objet, même temporairement, d’une occupation militaire », que le « bombardement du territoire d’un autre Etat, le blocus, l’envoi de bandes ou de groupes armés constituent une violation de la Charte des Nations Unies ». A ces principes généraux pour imposer une résolution diplomatique des conflits, Israël, comme les puissances occidentales, impose le concept de « légitime défense préventive » justifiant par avance toutes ses agressions.

Voilà le monde dans lequel nous sommes entrainés depuis ces dernières décennies. Un monde contre lequel résistent les Palestiniens et qui leur vaut aujourd’hui d’être soumis à ce nouveau déluge de bombes.

C’est ce que veulent nous empêcher de dénoncer les provocateurs de tout poil, Ligue de Défense juive en tête, complaisamment relayés par les media et le gouvernement, qui, en infiltrant et en agressant nos manifestations, veulent conduire à les interdire et à bâillonner tout soutien à la résistance palestinienne.

Voulant faire de ce conflit colonial, un conflit religieux, le prétexte d’antisémitisme est alors brandi par une foule d’idéologues qui font campagne pour assimiler antisémitisme et antisionisme et étalent complaisamment leur haine du monde arabo-musulman en même temps que leur amour d’Israël et du sionisme. Leur objectif est ainsi d’éliminer du débat public tous leurs opposants.

Par le rassemblement de ce soir, le Comité poitevin Palestine veut dire que non, il ne se taira pas. Plus que jamais, il vous invite à isoler Israël en réclamant, comme les Palestiniens nous le demandent, le boycott, le désinvestissement et des sanctions pour Israël, cet Etat criminel et hors-la-loi.

Par le rassemblement de ce soir, le Comité poitevin Palestine veut dire que oui, il soutient les revendications légitimes de la résistance palestinienne, à savoir :

– la fin de l’agression contre le peuple palestinien

– le fin du blocus de Gaza en place depuis 2006

– l’ouverture du poste frontalier de Rafah avec l’Egypte

– la libération des prisonniers ré-arrêtés après avoir été relâchés dans le cadre de l’accord d’échange avec le soldat Gilat Shalit en 2011.

Le Comité poitevin Palestine n’appelle pas à la vengeance mais au respect du Droit.

Le Comité poitevin Palestine salue la mémoire des résistants palestiniens morts dans leur lutte de libération et soutient le peuple palestinien dans sa résistance indéfectible et inépuisable pour faire valoir ses droits.

Le Comité poitevin Palestine rappelle qu’il y a un colonisateur israélien et un colonisé palestinien, un agresseur israélien et un agressé palestinien, et que, si l’agression est toujours et internationalement condamnable, la résistance est légitime.

Nous restons en contact pour de prochaines actions. Déjà un appel à rassemblement est annoncé à Châtellerault samedi 19 juillet à 15 h Place de l’Europe. Je vous remercie. Vive la résistance palestinienne! Palestine unie, Palestine vaincra !

Intervention_0717

0717_01 0717_02 0717_03 0717_04 0717_05 0717_06 0717_07 0717_08 0717_09 0717_10 0717_11