Le Droit internationale et les puissances occidentales. Un exemple, la question palestinienne

Conférence de Robert CHARVIN, mercredi 26 mars 2014, 17h45, Faculté de Droit, avenue du Recteur Pineau, Bâtiment A1, Amphi 250.

Docteur en droit, diplômé d’études supérieures de sciences politiques et agrégé des facultés de droit, Robert Charvin est Doyen honoraire de la Faculté de droit et de sciences politiques de Nice et Professeur émérite de l’Université de Nice. Il est également responsable d’ONG (Association internationale des juristes démocrates-AIJD, Nord Sud XXI) et de diverses associations.

Le droit international, fruit d’une série de combats et de négociations diplomatiques, est l’ensemble de normes réglant les relations entre États. Il est tout aussi indispensable que le droit à l’échelle nationale. Mais instrumentalisé par les grandes puissances (droit d’ingérence et responsabilité de protéger, entre autres) en fonction des rapports de force et des intérêts de chacun, il est victime d’une tentative de liquidation. La question palestinienne est une illustration de cette dérive En mettant clairement en exergue cette tentative et en précisant les dangers pour le monde d’un droit international instrumentalisé, Robert Charvin cherche également à faire prendre conscience au citoyen et aux mouvements sociaux de l’importance politique de ses principes et normes et de son utilité, pour évaluer la politique étrangère menée par les Etats. C’est un combat démocratique et citoyen à mener dès aujourd’hui pour reconquérir des espaces de progrès social.

Organisée par le Comité poitevin Palestine dans le cadre de la 38ème Journée de la Terre Palestinienne en partenariat avec la Faculté de Droit.

En savoir plus : JdT_2014_Dépliant