Pour ces dix raisons, les Palestiniens veulent créer leur Etat

Par Ziad Medoukh

D’ici une semaine, la direction palestinienne va tenter de demander, soit à l’Assemblée générale de l’ONU, soit auprès du Conseil de sécurité l’adhésion à cette assemblée d’un Etat palestinien sur les frontières de 1967, l’objectif de cette action étant d’obtenir la reconnaissance d’un Etat libre et indépendant qui pourra vivre en paix, après bien des années de guerre et de souffrance.

Quelques Palestiniens refusent cette initiative, ils avancent plusieurs arguments, tels que le statut de cet Etat sur le terrain, avec l’occupation et la colonisation, ils ajoutent que rien n’est clair pour le droit au retour des réfugiés, les frontières de cet Etat, le statut de l’OLP et l’aspect juridique et institutionnel de ce 194ème Etat.

Les autres Palestiniens qui saluent et soutiennent cette requête, ont justifié leur choix par dix raisons :

1- Ils demandent la reconnaissance internationale de cet Etat et un soutien politique important à un choix stratégique.

2- Ils demandent que la communauté internationale soit mise devant ses responsabilités, les Américains et les Européens ayant souvent déclaré vouloir un Etat palestinien libre. Et avec cette initiative…

3- Ils demandent la relance d’un processus de paix en plein échec et la stabilité pour cette région en guerre.

4- L’obligation aussi pour Israël d’appliquer les résolutions internationales.

5- En outre la réalisation des espérances et des revendications des Palestiniens qui sont de vivre dans un Etat libre et indépendant, un Etat souverain.

6- La protection de la population civile palestinienne

7- Ils demandent que les Palestiniens vivent dans un Etat réunifié, avec des institutions communes.

8- La fin de toutes les mesures illégales pratiquées par Israël, comme la colonisation, le mur et le blocus inhumain de Gaza

9- Qu’ Israël soit jugé devant les organisations internationales pour ses crimes contre les civils, les prisonniers palestiniens en particulier.

10-Ils veulent enfin que soit établi aux yeux de tous que leur cause est une cause juste et que les Palestiniens veulent appliquer le droit international.

Dans leur lutte pour la liberté et la paix, ce combat est un combat politique et symbolique

Le fait que Israël et ses alliés essayent de freiner cette initiative et de mettre la pression sous des prétextes fallacieux, et le fait que beaucoup de pays ont menacé d’exercer des pressions sécuritaires et financières sur l’Autorité palestinienne, prouvent que cette initiative gêne et que nous sommes sur la bonne voie dans notre lutte pour la création de ce 194ème Etat, alors que le monde rêve comme nous d’une Palestine libre et indépendante.

L’entrée de la Palestine dans les Nations-Unies ne règle pas tous les problèmes, cela ne changera rien sur le terrain. Cette entrée ne mettra pas un terme à l’occupation, ni à la colonisation, néanmoins, elle donnera l’occasion aux Palestiniens de pratiquer leurs droits.

Ce contenu a été publié dans ONU, Palestine. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.