Laissez partir les bateaux !!!

La campagne «Un bateau français pour Gaza » s’élève contre les entraves mises par les autorités grecques sur des bateaux de la Flottille, empêchant son départ. Le gouvernement grec ne doit pas céder aux pressions israéliennes. L’Union européenne ne doit pas être complice du blocus israélien.

Ce matin à 8h15, les autorités portuaires grecques ont stoppé l’approvisionnement en fuel du bateau français le « Dignité Al Karama » pour des raisons administratives. Cela vient se joindre à une série d’obstacles administratifs et de sabotages, dont le dernier en date a été confirmé ce matin, sur le bateau irlandais.

Le gouvernement grec est en train de céder aux pressions israéliennes qui s’exercent sur lui. Pour le moment, aucune décision officielle de la Grèce n’a été prise mais la décision administrative d’empêcher l’approvisionnement en fuel doit cesser. La Grèce ne doit pas fléchir ! Elle doit assumer la seule décision possible : laisser partir les bateaux !

Le blocus de la bande de Gaza ne doit pas s’étendre jusqu’aux portes de l’Union européenne. Ses états membres en n’agissant pas concrètement pour la levée du blocus et en empêchant une mobilisation non violente de la société civile internationale, cautionne de fait le blocus et la politique israélienne. L’UE, dont la France, doit au contraire demander au gouvernement grec de faciliter le départ des bateaux et doit assurer la protection des passagers.

Quels que soient les obstacles, les participants sont décidés à embarquer vers Gaza !

 

Ce contenu a été publié dans Flottille de la liberté, France, Gaza. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.