Rapport Goldstone : Israël rejette les critiques d’un comité de l’ONU

Israël a rejeté mercredi les critiques d’un comité de l’ONU selon lesquelles l’Etat hébreu n’a pas sérieusement enquêté sur des crimes de guerre que son armée est accusée d’avoir commis lors de l’opération « Plomb durci » contre Gaza.
Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, n’ont pas mené d’enquêtes indépendantes adéquates sur les allégations de crimes de guerre lors de l’opération israélienne « Plomb durci » dans la bande de Gaza en décembre 2008-janvier 2009, a estimé un comité d’experts chargé d’évaluer ces enquêtes dans un rapport publié mardi, déplorant dans le cas d’Israël « l’absence de collaboration des autorités ».

« Israël est un Etat démocratique et scrupuleusement respectueux du droit international. Il sait parfaitement mener ses propres enquêtes », a assuré le ministère des Affaires étrangères dans communiqué.
« Israël ne voit aucune raison de coopérer avec un comité mandaté par le Conseil des droits de l’Homme (de l’ONU), une instance dont l’approche est biaisée, politicienne et extrémiste », a-t-il ajouté.

L’armée israélienne a annoncé en juillet pour la première fois des poursuites de la justice militaire contre un soldat israélien accusé d’avoir tué des civils palestiniens lors de l’opération « Plomb durci ».
S’agissant du Hamas, les experts de l’ONU ont considéré qu’il n’avait « fait aucun effort sérieux pour répondre aux allégations » du rapport Goldstone.

Le rapport du juge sud-africain Richard Goldstone, mandaté par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, publié en septembre 2009, accuse Israël et des groupes palestiniens d’avoir commis des crimes de guerre pendant l’opération israélienne qui a fait 1.400 morts du côté palestinien et 13 du côté israélien.