BDS : Appel de la coordination universitaire pour la Palestine (CUP)

Publié le 6-07-2010
La coordination universitaire de solidarité avec la Palestine, constituée au cours de cette année par plusieurs collectifs de facs d’Île de France autour du Festival Printemps Palestine, lance un appel à un élargissement à l’échelle nationale de la campagne BDS. Le but est de renforcer la visibilité et l’efficacité de l’action de solidarité avec les Palestiniens au sein des universités.

Communiqué :

« Formée au début de l’année 2010, la coordination des collectifs de soutien aux Palestiniens existante sur les facs de la région parisienne avait pour objectif d’organiser le Festival Printemps Palestine*, deuxième édition. Le FPP s’est ainsi déroulé sur cinq universités (Paris 6, 7, 8 et 13, et Le Mans) du 22 mars au 3 avril, proposant des conférences, des projections, des ateliers et des concerts. Suite à la réussite de ce Festival et de nombreuses autres initiatives (Quinzaine « Ya Falestine » à Paris 13, festival « Foutez leur la paix » à la fac de Toulouse,…), nous sommes convaincus qu’il faut y consolider le mouvement universitaire de solidarité avec la Palestine.

Depuis plus de soixante ans, l’Etat d’Israël opprime, massacre les Palestiniens et bafoue leurs droits les plus élémentaires en toute impunité. Le blocus de Gaza, l’opération Plomb durci, la poursuite de la colonisation violent de fait le Droit international et bloquent toute possibilité d’autodétermination du peuple palestinien. En réponse à cette impunité, la Société Civile Palestinienne a lancé en 2005 un appel à une campagne non-violente de Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS), tant qu’Israël ne respecterait pas le Droit international, reprise aujourd’hui dans le monde entier (voir www.bdsfrance.org).

Nous appelons toutes les étudiants, enseignants, chercheurs et IATOS à développer l’élan de solidarité actuel, à constituer des collectifs pour la Palestine, et à rejoindre la CUP, afin de multiplier les initiatives de soutien et de dépasser la censure de l’institution universitaire, voire du monde militant, à propos de la situation au Proche-Orient. Nous appelons également la communauté universitaire à rejoindre le mouvement international BDS et à multiplier et massifier les actions. Au sein même des facs, nous lançons un appel à boycotter, dénoncer et perturber systématiquement les partenariats et les initiatives de rapprochement avec les universités et institutions académiques israéliennes. Celles-ci soutiennent en effet la politique, l’idéologie et les pratiques discriminatoires de leur gouvernement. Outre le fait que les campus soient construits en partie sur les territoires palestiniens, les universités israéliennes mènent des politiques d’admission racistes et participent à de nombreux programmes scientifiques aux fins militaires.

Loin d’être une institution coupée de la société, l’université se doit de prendre des positions critiques sur les enjeux qui traversent notre monde. Le débat à propos du Proche-Orient et la solidarité avec les Palestiniens ont toute leur place dans le milieu universitaire !

Nous lançons un appel à coordonner nos actions et à les rendre visible de tous !

A tous les motivés, que fleurissent sur toutes les facs des collectifs de soutien à la Palestine ! »

SI VOUS SOUHAITEZ NOUS CONTACTER ET REJOINDRE LA COORDINATION

coordunivpalestine@gmail.com

Coordination Universitaire pour la Palestine

Ce contenu a été publié dans BDS - Boycott, désinvestissement et sanctions. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.